Thés Issus d’Un Seul Champ – Origine Uji

Thés d’Uji issus d’un seul champ disponibles à Rishouen

12011291_10153647782578343_6808415758415592166_n

Vue d’Ishidera à Wazuka, région productrice de thés d’appelation Uji  située dans la préfecture de Kyoto

“Thé issu d’un seul champ’, le terme que nous utilisons pour nos thés d’origine d’Uji non blend, est une traduction en français du terme ‘“ 単一畑”  ou “tan itsu batake”.  La traduction litérale de ce mot utilisé pour décrire nos thés non blend du japonais vers le français serait ‘un seul champ’.

Les thés Rishouen issus d’un seul champ sont composés de feuilles provenant de petites récoltes. Ces petites récoltes sont sourcées par nos maîtres de thés directement auprès d’excellents petits producteurs situés dans la préfecture de Kyoto, dans des zones productrices de thé d’Uji renommées telles que Wazuka, Harayama, Dosenbo, Shirakawa ou Kyotanabe.

Ces thés contiennent des feuilles représentant non seulement un seul producteur et un seul champ, mais aussi une seule variété de feuilles ( cultivar).

De ce fait, les thés présentés ci-dessous  ont chacun des charactéristiques uniques reflétant les propriétés intactes, non diluées, du terroir de leur région et du champ sur lequel ils ont été cultivés, ainsi que le résultat des efforts et du savoir faire de leurs producteurs respectifs.

Les prix présentés ici sont destinés aux commandes d’ordre privé au format retail. N’hésitez pas à nous contacter par e-mail pour obtenir les informations concernant les thés disponibles à la vente en gros.

Récolte printemps 2018 – Gyokuro d’Uji issus d’un seul champ

Gyokuro Gokou récolté à la main – 50g, 2500 yen
Origine: Kyotanabe – Producteur: Mr. Yoneda – Cultivar Gokou

Kyotanabe est une zone de production de thé d’Uji renommée pour ses Gyokuro haut de gamme révélant des saveurs riches à umami moelleux et profond.
Le Gyokuro produit par Mr. Yoneda est un thé fin par excellence ombré sous tonnelle plus de 20 jours avant la récolte de manière à faire ressortir des belles saveurs veloutées dans les feuilles après infusion.

Ce thé est récolté à la main pendant la période des thés nouveaux au printemps. La récolte manuelle permet aux ceuilleurs de sélectionner uniquement les feuilles les plus tendres pour produire ce thé. De plus, le champ n’est récolté qu’une fois par an. De ce fait, l’énergie accumulée par les arbres à thé ainsi que les efforts du producteur sont entièrement concentrées sur cette unique récolte annuelle pour obtenir le thé de la meilleure qualité possible.

Après infusion, les feuilles révèlent l’arôme frais à notes fruitées typique du cultivar Gokou, l’un des grands cultivars classiques destinés à la production de thés d’ombres d’Uji.

La liqueur vert clair souple et onctueuse viendra bercer la langue, la gorge et le palais d’une caresse veloutée. Quelques gouttes de cette liqueur généreuse seront suffisantes pour ressentir un umami frais et profond, puissant bien que délicat et long en bouche. Pour ce Gyokuro, il est conseillé de faire baisser la température à 40C pour sublimer la saveur ronde et moelleuse de la liqueur.

Gyokuro Komakage récolté à la main – 50g, 2000 yen
Origine: Shirakawa – Producteur: Mr. Shibata – Cultivar Komakage

Shirakawa est une zone de production de thés d’Uji connue pour ses excellents Gyokuro révélant des arômes élégants et appétissants.

Ce Gyokuro produit par Mr. Shibata est ombré sous tonnelle plus de 20 jours avant la récolte de manière à faire ressortir des belles saveurs veloutées dans les feuilles après infusion.
De même que pour le Gyokuro de Monsieur Yoneda, ce thé est récolté à la main pendant la période des thés nouveaux au printemps, et le champ dont il est issu n’est récolté qu’une fois par an.

Fidèle à la réputation de son origine, Shirakawa, ce Gyokuro révèle un magnifique arôme combinant des notes marines et de légumes verts frais.

La liqueur est épaisse, onctueuse, généreuse, et offre une sensation rafraîchissante basée sur des notes végétales grasses, presque sucrées, accompagnées d’un umami marin, riche et profond.  Pour ce Gyokuro, il est conseillé de faire baisser la température à 40C pour sublimer la saveur ronde et moelleuse de la liqueur.

Gyokuro Gokou – 80g, 1500 yen
Origine: Uji Tawara – Producteur: Mr. Ookawa – Cultivar Gokou

La ville d’Uji Tawara est composée de terrain valloné profitant de la proximité du fleuve Uji et d’un climat parfait pour la production de thé vert japonais. De ce fait, Uji Tawara fait partie des regions produisant le plus de thé d’Uji. C’est aussi une région connue pour la qualité de ses Gyokuro récoltés mécaniquement que l’on peut offrir à prix doux.

Le Gyokuro de cultivar Gokou que nous proposons ici a connu une période d’ombrage de 25 jours avant la récolte (couverture indirecte ‘oishitaen’, une couche de tissu vynil noir maintenu en ‘étagère’ à peu près 2m au dessus du sol).

La famille Ookawa, (Mr. Ookawa, sa femme et leur fils) applique une méthode de calcul originale pour déterminer le moment où le tissus en vynil sera déployé pour filtrer la lumière du soleil atteignant les théiers: lorsque les premières pousses apparaissent au printemps, la température la plus haute de chaque journée est notée. Chaque jour la température la plus haute est ajoutée à celle du jour précédent, ce jusqu’à ce que le montant total atteigne 200 degrés. Ce calcul est effectué pour maximaliser la saveur obtenue dans les feuilles, le cultivar Gokou aimant la chaleur.

Bien que résultant d’une récolte mécanique, le Gyokuro produit par la famille Ookawa présente l’umami concentré attendu pour un bon gyokuro d’Uji. Après infusion, les feuilles révèlent l’arôme fruité typique du cultivar Gokou avec une jolie liqueur verte fraîche, veloutée et longue en bouche.  Pour ce Gyokuro, il est conseillé de faire baisser la température à 40C pour sublimer la saveur ronde et moelleuse de la liqueur.

Récolte printemps 2018 – Kabusecha d’Uji issu d’un seul champ

Kabusecha Okumidori – 80g, 1100 yen
Origine: Wazuka – Producteur: Mr. Nishikawa – Cultivar Okumidori

Wazuka est l’une des régions productrices de thés d’Uji les plus scéniques et les plus renommées, parsemée de hautes collines à terrain escarpé bénéficiant d’un climat et un air frais parfaits pour la production de thé vert japonais.

Le cultivar Okumidori est connu pour sa saveur douce et légère, riche en umami, que l’on retrouve dans le Kabusecha de Mr. Nishikawa.

Perché à flanc de colline, le champ d’origine de ce thé possède un sol sableux, ce qui permet une excellente capacité d’absorbtion de l’eau qui pénètre facilement dans le sol pour aller nourrir les racines des arbres à thés. De plus,  les racines poussent profondément dans le sol meuble, ce qui leur permet d’accumuler de nombreux nutriments qui confèrent une saveur riche et variée aux feuilles après infusion.

Grâce au savoir faire de Monsieur Nishikawa en terme de production ( fertilisation du sol, processus d’ombrage..), son Kabusecha Okumidori offre une liqueur pure à jolie robe jaune vert révélant un umami moelleux et rond qui pourrait le faire prendre pour un Gyokuro lors d’une dégustation à l’aveugle.

Récolte printemps 2018 – Sencha d’Uji issus d’un seul champ

Sencha Saemidori  50g/ 1500 yen
Origine Wazuka – Producteur Mr. Minato – ombrage 9 jours avant la récolte – cultivar Saemidori

Wazuka a 800 d’histoire de production de thé dans la préfecture de Kyoto. Cette région vallonée est l’une des majeures zones de production de thé d’Uji, et est considérée comme l’un des berceaux de la culture du thé japonais. La zone de Wazuka est un encrin de hautes collines escarpées. Le champ planté de théiers de cultivar Saemidori de Mr. Minato est perché en haut de l’une de ces collines. Il faut faire une jolie grimpette serpentant entre les rangs de théiers plantés le long des pentes pour atteindre celui-ci.

Mr. Minato est un jeune producteur ayant la trentaine travaillant de manière infatiguable sur  le domaine de son père. Pour obtenir le meilleur résultat possible après la récolte, Mr. Minato va jusqu’a répéter des étapes de préparation pour la période des Shincha trois à quatre fois, alors que ces actions ne sont normalement effectuées qu’une fois. Ces actions peuvent sembler superflues pour certains, mais selon Mr. Minato, le jeu en vaut la chandelle si le temps passé à répéter minutieusement ces étapes permet d’avoir un résultat ne serait-ce qu’infiniment meilleur après la récolte.

Comme ce thé n’est pas un blend, il délivre directement le message, non dilué, des théiers se trouvant dans le champ de Mr. Minato, de leur cultivar Saemidori, du terroir et des efforts du producteur.

Après infusion, la liqueur offre une saveur douce due au cultivar ( le cultivar Saemidori est populaire du fait de son umami riche et de son astringence/ amertume réduite), ainsi que de part le fait que le champ a été ombré 9 jours avant la récolte. ( couverture indirecte sur ‘étagère’, une couche de tissus en vynil noir que l’on peut rouler et dérouler à peu près à deux mètres du sol).

La première infusion révèle un umami végétal profond ( notes fraîches type épinard vapeur), ainsi qu’un arôme apétissant de legumes verts printaniers, le tout sans aucune amertume.
La deuxième infusion révèle des notes vertes délicates plus énergiques, avec une légère note d’astringence caressant la langue sur le finish. Les saveurs tiennent d’une infusion à l’autre sans s’effacer.

‘Pur’ Sencha Yabukita – 80g, 1230 yen
Origine: Harayama – Producteur: Mr. Tsuji, cultivation traditionnelle en plein soleil – Cultivar Yabukita

Ce Sencha est cultivé à flanc de colline à 200m d’altitude dans la région de Wazuka à Harayama, un district connu pour sa production de Sencha savoureux révélant des arômes à notes minérales. Le champs est exposé plein sud et bénéficie donc d’une très belle exposition au soleil.

Traditionnellement, les Sencha japonais sont cultivés entièrement à la lumière du soleil, sans période d’ombrage du champ avant la récolte. Cependant, la tendance actuelle au Japon est d’appliquer les méthodes de production des thés d’ombres aux champs destinés à la production de Sencha, ce qui implique la mise en place de tissus en vinyl bloquant les rayons du soleil au dessus des feuilles, ce jusqu’à 10 jours avant la récolte, pour obtenir des Sencha doux à saveur ronde et moelleuse.

Monsieur Tsuji, qui lui aussi ombre la majorité de ses champs pour répondre aux nouvelles demandes des consommateurs japonais, accepte depuis deux ans de réserver l’un de ses champs de cultivar Yabukita pour nous, dans le but de produire un Sencha  n’ayant pas connu de période d’ombrage.

Le résultat de cette cultivation en pleine lumière est un Sencha ‘pur’ long en bouche, offrant une belle saveur végétale rafraîchissante accompagnée de délicieuses notes taniques qui raviront les amateurs de Sencha traditionnels japonais.

Sencha Yabukita Kin Jirushi – 50g/ 1250 yen
Origine: Harayama – Producteur: Mr. Tsuji – Ombrage du champ 5 jours avant la récolte – cultivar Yabukita

Dans la famille des champs d’Harayama, cultivar Yabukita de Mr. Tsuji, nous vous recommendons également notre Sencha Yabukita Kin Jirushi. Le champ produisant notre ‘pur’ Sencha Yabukita cultivé en plein soleil et le Sencha Yabukita Kin Jirushi sont situés en vis-à vis, chacuns sur leur propre versant de colline.

Faisant face à l’est, le champ produisant notre Sencha Yabukita Kin Jirushi est situé en bord de rivière dans une petite vallée entre deux pentes escarpées. Cet emplacement reçoit un nombre d’heures d’ensoleillement restreint et bénéficie d’un climat idéal pour la production de thé vert japonais avec de grandes différences de températures entre le jour et la nuit. Les températures sont d’autant plus froide à cet endroit car la rivière emet de l’air froid ainsi qu’un brouillard qui stagnent dans la vallée.

Cette topographie permet aux feuilles de pousser lentement tout en gardant leur chair tendre de jeunes pousses jusqu’à la récolte, offrant un caractère doux à la liqueur. La douceur naturelle de la liqueur est amplifée par l’ombrage du champ effectué à notre demande sur 5 jours avant la récolte par Mr. Tsuji.

Les théiers utilisés pour la production du Sencha Yabukita Kin Jirushi poussent sur un sol composé d’argile rouge. Ce type de sol absorbe bien les nutriments inclus dans les engrais donnés au champ, et cela se traduit par une belle présence en bouche. La jeunesse des feuilles résulte en de légères notes sucrées sur le finish, et la dégustation se termine par une jolie rétro olfaction introduisant un arôme frais dans la cavité nasale.

Sencha Uji Midori – 80g/ 900 yen
Origine: Ishidera (la fameuse colline à paysage scénique de Wazuka) – Producteur: Mr. Kubomi –  cultivation traditionnelle en plein soleil – Cultivar Uji Midori

Ce thé cultivé à flanc de colline par Mr. Kubomi à Ishidera, Wazuka, offre deux caractéristiques intéressantes:

Premièrement, il contient exclusivement des feuilles de cultivar Uji Midori. Originaire de la préfecture de Kyoto, ‘Uji Midori’ est un cultivar rare qui n’est pas souvent choisi par les producteurs pour planter leurs jardins de thés.

L’autre facteur intéressant avec ce Sencha est qu’il est cultivé traditionnellement en pleine lumière avant la récolte, ce qui se fait rare, comme nous le répétons souvent.

Après infusion, la liqueur fraîche, veloutée, révèle des notes végétales sucrées contrebalancées par un umami discret et une légère astringence en contrepoint qui reste sur la langue au finish, accompagnée d’un joli effet rétro olfactif. La deuxième infusion développe une saveur pure et riche, légèrement anisée.